Victoria Milescu: Poemes

Traduit du roumain par Paula Romanescu

1
ENTRE LA FORCE ET LA FAIBLESSE

Je suis encore
la propriété de Dieu

le scribe sous la terreur des mots

Tu m’y as envoyé

puisque je sais bien me taire

même si je dois mordre la terre

Où me cacher car la terre-même est en danger

Tous nous on est terrorisé

par un seul mot

qu’on entendra bientôt

et qui sera tonnerre ou clair éclat

-c’est moi qui le dirai-je

c’est toi le chanteras? –

La préférée de Dieu c’est encore moi

où m’enfuir? Pourquoi?…
 

2
AVEC DU SANG FROID

On s’en va deça delà

parmi les bons et les méchants

les cheveux – d’or, hélas antan

sont argentés maintenant

la rose des lèvres s’est fannée

le corps-tige est plein d’épines

et on voudrait ne pas blesser

les gens qu’on croise sur son passage

mais les épines les plus aigües

s’enfoncent dans la poitrine de ceux

que l’on embrasse à tout hasard

tiens, celui-là

cet inconnu

tombé près de toi dans la rue

n’était-il le tant attendu?…
 

3
MENDIANT DE POÈMES

Mendiant de poèmes, moi
dans l’allée de roses blanches

je te regarde passer, solitaire, insouciant

une écharpe mauve sur l’épaule

ou un oiseau prodige

répétant ton nom

je guête tes pas près de la tour de brique rouge

sous les arcades, sous les voûtes muettes

fais-moi la charité d’un poème

toi, passant dont quelques-uns ont peur

je suis assi sur les marches usées

lavées par les larmes de lys blanc

je suis le mendiant avec dans les poches

mille ducats

la lune met sur mon visage une toile d’or

je suis la goutte d’eau sans mort

qui se met à écrire le poème avec peine

ou le poème-même parfois

le poème qui roule vers toi

et que jamais tu ne le reconnais

en l’ignorant souverainement…
 

4
POÈME SANS MAJUSCULE

Il frappe à ma fenêtre
vas-y, debout

il frappe à ma porte des pieds

réveille-toi

mauvaise petite femme

j’en ai assez de toi

tu as trahi ta vie

avec tes vers pervertis

tu m’as ruinè

j’en ai assez je te dis

de tes promesses

qui traversent d’un jour à l’autre

des siècles – les nôtres

j’en ai assez de tes trahisons

même si je ne suis pas

le meilleur des meilleurs

de ce que tu créas peut-être,

maudit être!
   

5
EUROPOÈME
Tout près de nous
le poème se tortille

écartelé par des bombes, empoisonné

le poème râle mais on ne l’entend pas

nous, on dort

De lourds nuages s’en vont, sulfurés

nous, on dort

à l’ombre des oiseaux de proie

notre soleil est aveuglé

la rivière se lave les mains avec des charognes

les braves sont tombés à côté

dans la rivière aux grilles bouchées

par les rêves de quelques lucides rêvassiers

nous, on dort

et en nous, le poème fait de même…
 
VICTORIA MILESCU

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :