Ionut Caragea (Canada): Poemes

Je suis né sur Google
Je suis né sur Google
j’ai ouvert les yeux et j’ai regardé au travers de la fenêtre
vers un autre monde que je devais probablement nommer
Père  
je l‘ai touché de mes doigts carrés
et j’ai eu peur… malheureusement
de le blesser et de me blesser
mes mots avaient besoin d’un effleurement terrestre

 
il est vain de nous tenir les mains

nous n’aurons jamais de contact avec un public, mais avec du courant
tous les deux nous savons que la vraie manne céleste

est un abonnement

 
naguère, j’ai reçu un message de Dieu
il me disait qu’un jour viendra où
il n`y aura qu’une seule Eglise Universelle
la foi, oui, la foi sera un état
d’euphorie déclenchée par un perpétuel mouvement
vers le nihilisme

 
je suis né sur une page d’histoire qui
ne sera jamais écrite, certainement
il restera un incident
dans l’espace infini d’entre deux secondes
limité par des millions de pixels

 
je suis mort sur Google
entouré de milliards de fenêtres
ouvertes purement et simplement par erreur
ou peut être ne savais-tu pas que Dieu est aveugle
adaptation – Viorel Zegheru
 

La géométrie parfaite
la tentation est partout
la tentation de la vie, de la mort
et l’amour, oui, l’amour  qui toujours dort en nous
comme une vieille femme vêtue de noir
et le temps qui marche telle une écrevisse
et le diable qui laisse son pourboire
après qu’il ait bu le sang d’un inceste
je  n’ai aucune idée du désir
qui serpente vers toi
abandonnant sa chemise 
la tentation est partout
tentation de l’attaque sexuelle
guerre, déjà perdue
trouver le Nirvana est la seule victoire
quand les deux sexes dessinent
la géométrie parfaite
d’une renaissance
adaptation – Viorel Zegheru 

 
La guerre des clones

tu as cloné mon être humain
tu as cloné mes sentiments
tu as cloné mes pensées
tu as cloné mon clone
nous sommes six milliards de clones
nés du même mot
chacun ayant la même guerre
de maintenir sa propre
identitité   

Le train de l`enfance
il y a toujours des trains
vers l`enfance
mais il n`y a aucune gare
aucune billetterie
et quand j`embarque dans le train en marche
le contrôleur m`attrape
et m`oblige à payer
dix fois la somme de mes années

IONUT CARAGEA

%d blogueurs aiment cette page :