Elisabeta Bogăţan: Poemes

Chanson pour rire

qui es-tu donc

j’ai demandé

en m’appuyant étonnée

contre toi

je suis un point

d’appui

tu es parti d’un bleu éclat de rire

toi aussi

tu es un point d’appui

car qu’est-ce qu’on pourrait être

sur cette limite tranchante

entre le mot

et le froid

tu as ri de nouveau

aux éclats clairs

et toujours plus bleus

en t’appuyant contre moi

de plus en plus

la terre

sentant

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Argument

j’écris l’œil fixé sur le cadran

du troisième millénaire

comme les ferronneries

du siècle

rouillent

voilà presque tout est figé

mais n’aie pas peur

j’entends

on va le passer

bleuâtres

comme les anges de la patience

et lourds,

toujours plus lourds

pas par nous-même

mais par le millénaire

qui est en train de venir

le troisième

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Maître de sagesse

graine

si j’étais graine

je serais œil sereinement ouvert

vers les tournantes

passages

œil pelotonné en soi

modeste maître de silence

et de sagesse

graine

si j’étais graine

je connaîtrais le pouvoir

de défendre

le fruit à venir

comme mon propre être

ma seule richesse

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Et pourtant le silence

j’écoutais le frémissement des corps

la mise en pièces de la vue

les sinuosités des sentiers parmi les feuilles séchées

les pierres se fêlant sous les ardeurs et les gels

les déchirantes lamentations des vents

à travers les sables

la palpitation des séchés visages

abandonnés sur les confins

j’écoutais

au dessus de la course vers toi

des mers de lumière s’abattant

et pourtant

je m’ai dit

le chant du silence

qui me le fait don

et pourtant

%d blogueurs aiment cette page :