Sa Saintete Jean Paul II-eme vers les eveques du Saint Synode de l’Eglise Orthodoxe Roumaine (1999)

Votre terre est parsemée de monastères. De Saint-Nicodème de Tismana, enfoui dans les montagnes et les forêts, bat le cœur de la prière incessante, de l’invocation du saint Nom de Jésus. Grâce à Paisy Velitchkovsky et à ses disciples, la Moldavie est devenue le centre d’un renouveau monastique qui a rayonné sur les pays voisins à la fin du XVIIIe siècle et par la suite. La vie monastique, qui n’a jamais manqué, même au temps des persécutions, a fourni et fournit encore des personnalités de grande stature spirituelle, autour desquelles a éclos ces dernières années une floraison prometteuse de vocations.

Les couvents, les églises couvertes de fresques, les icônes, les ornements liturgiques, les manuscrits, sont non seulement les joyaux de votre culture mais aussi des témoignages émouvants de foi chrétienne, et d’une foi chrétienne vécue. Ce patrimoine artistique, né de la prière des moines et des moniales, des artisans et des paysans inspirés par la beauté de la liturgie byzantine, constitue une contribution particulièrement significative au dialogue entre l’Orient et l’Occident, ainsi qu’à la renaissance de la fraternité que l’Esprit Saint allume en nous au seuil du nouveau millénaire. Votre terre de Roumanie, entre la latinitas et Byzance, peut devenir terre de rencontre et de communion. Elle est traversée par le Danube majestueux, qui baigne des régions de l’Orient et de l’Occident : que la Roumanie sache, comme ce fleuve, tisser des relations d’entente et de communion entre peuples divers, contribuant ainsi à affermir en Europe et dans le monde la civilisation de l’amour !

%d blogueurs aiment cette page :